Infiniment Soi

+32 489 56 03 96​

Infiniment Soi

 

 

 

Accompagnement au déploiement de l’être

 

Désobéissance​

Réflexion concernant les changements que nous vivons en reliance avec la crise sanitaire

 

Je ne désobéis pas à a qui ou quoi que ce soit car je n'obéis plus non plus.

Je fais ce que moi je sens comme étant ok pour moi et je ne pense pas que les actions que je pose sont des réponses à la crise actuelle, elles sont des réponses et une contribution à mon bien être.

 

J'aime et j'apprécie de tout coeur cette période actuelle où toutes nos dissonances sont littéralement matérialisées dans nos vies au quotidien.

 

Je me suis rebellée contre le masque, contre la stupide histoire de caddy, de désinfection de ma cabine quand je vais à la piscine, contre l'histoire de la bulle des 5, 10, des 15 (euh j'ai arrêté de compter)....

 

Comme si avant tout était ''normal'', alors que le monde et les actions que ce monde me demandait pour vivre inclue dans cette société étaient déjà d'une absurdité sans nom , des exemples j'en aurais mille et un à vous nommer :

- Quand j'achète des serviettes hygiénique je verse 21 % de taxe à l'état, euhhhhh je sais pas si c'est pire pour moi au final que de mettre un masque sur ma bouche, qui montre littéralement au monde entier que je ferme ma gueule...

- Quand j'ai accouché de mon aîné on m'a obligé à rester couchée les pieds dans des étriers (peut être qu'il savait que je rêvais de monter à cheval).

- Quand je sors dehors je respire un air pollué par l'essence que j'achète moi même, pour mettre dans ma voiture qui pourrait surement rouler à l'eau depuis au moins 50 ans...

- J'ai pas le droit de montrer mes seins il parait que ça excite les hommes (vous savez ces deux glandes mammaires que mon corps offre pour éventuellement pouvoir, si je le souhaite nourrir de lait un enfant).

- Je bois le lait d'une vache à qui on arrache son veau.

- Mes chats et chevaux sont pucés (et oui eux ça fait déjà bien longtemps que c'est le cas)

- Pour voyager quelque part dans le monde, je dois faire tout un tas de démarches pour en avoir les autorisations nécessaires et les documents qui vont avec.

Et en fonction de quel côté du globe j'habite ces démarches seront plus ou moins facilitées.

 

Enfin bref j'arrête là, aujourd'hui n'est pas pire qu'hier, aujourd'hui tout se MATERIALISE. Avant ça sentait pas bon, maintenant enfin on peut voir d'où provient l'odeur de merde.

 

Alors réjouissons nous, car quand on trouve enfin d'où vient l'odeur nauséabonde et qu'on arrête de la recouvrir de parfum, vient le moment des changements porteur de sens pour nous.

J'aime ma vie, j'aime la vie