Blog 

  

 

 

Retrouvez ici mes articles de blog

 

 

Infiniment Soi

 

Accompagnement au déploiement de l’être

 

Désobéissance​

Réflexion concernant les changements que nous vivons en reliance avec la crise sanitaire Je ne désobéis pas à a qui ou quoi que ce soit car je n'obéis plus non plus.Je fais ce que moi je sens comme étant ok pour moi et je ne pense pas que les actions que je pose sont des réponses à la crise actuelle, elles sont des réponses et une contribution à mon bien être. J'aime et j'apprécie de tout coeur cette période actuelle où toutes nos dissonances sont littéralement matérialisées dans nos vies au quotidien. Je me suis rebellée contre le masque, contre la stupide histoire de caddy, de désinfection de ma cabine quand je vais à la piscine, contre l'histoire de la bulle des 5, 10, des 15 (euh j'ai arrêté de compter).... Comme si avant tout était ''normal'', alors que le monde et les actions que ce monde me demandait pour vivre inclue dans cette société étaient déjà d'une absurdité sans nom , des exemples j'en aurais mille et un à vous nommer :- Quand j'achète des serviettes hygiénique je verse 21 % de taxe à l'état, euhhhhh je sais pas si c'est pire pour moi au final que de mettre un masque sur ma bouche, qui montre littéralement au monde entier que je ferme ma gueule...- Quand j'ai accouché de mon aîné on m'a obligé à rester couchée les pieds dans des étriers (peut être qu'il savait que je rêvais de monter à cheval).- Quand je sors dehors je respire un air pollué par l'essence que j'achète moi même, pour mettre dans ma voiture qui pourrait surement rouler à l'eau depuis au moins 50 ans...- J'ai pas le droit de montrer mes seins il parait que ça excite les hommes (vous savez ces deux glandes mammaires que mon corps offre pour éventuellement pouvoir, si je le souhaite nourrir de lait un enfant).- Je bois le lait d'une vache à qui on arrache son veau.- Mes chats et chevaux sont pucés (et oui eux ça fait déjà bien longtemps que c'est le cas)- Pour voyager quelque part dans le monde, je dois faire tout un tas de démarches pour en avoir les autorisations nécessaires et les documents qui vont avec.Et en fonction de quel côté du globe j'habite ces démarches seront plus ou moins facilitées. Enfin bref j'arrête là, aujourd'hui n'est pas pire qu'hier, aujourd'hui tout se MATERIALISE. Avant ça sentait pas bon, maintenant enfin on peut voir d'où provient l'odeur de merde. Alors réjouissons nous, car quand on trouve enfin d'où vient l'odeur nauséabonde et qu'on arrête de la recouvrir de parfum, vient le moment des changements porteur de sens pour nous.J'aime ma vie, j'aime la vie ​

Ventre Sacré​ : Un espace pour ''Gai et Rire'' 

Il y a à peine quelques semaines j'ai senti un appel puissant dans mon ventre, celui de toucher le ventre des Femmes pour leur offrir un espace où l'honorer et le ‘’gai rire’’.C'était là juste présent en moi, mais ma vie est déjà tellement remplie de belles choses, toutes ces Femmes que j'accompagne dans le déploiement de leur plein potentiel, ces temps auprès de mes chevaux, les créations de bijoux et de mandalas, les espaces de channeling, d'accompagnement à résonance chamanique, etc, Que j'ai laissé cet appel au stade d'impulsion non concrétisée... Et pourtant, quelques temps plus tard, une jeune femme que je connais, m'écrit pour me dire qu'elle a rêvé de moi, et dans ce rêve j'apprenais à une autre femme une technique de massage, je lui ai touché la tête et masser le ventre... Forcément son partage m'interpelle, puisque cet élan est en moi depuis comme je l'ai écrit plus haut, quelques semaines déjà. Tout de suite dans ma tête le rationnel s'emmêle et me dit, peut être que tu dois ''apprendre'' une technique. Directement cette jeune Femme me dit textuellement '' En tout cas je pense que cette connaissance tu l'as en toi, c'est ce que je ressens''. A partir de cet instant là je n'ai plus douté et quelques jours plus tard j’ai créé une journée de soins spécialement dédié au ''Ventre Sacré''. J'ai donc reçu lundi 31 août pour la toute première fois, 5 femmes pour un soin d'une heure chacune. C'était un moment intense, un véritable rituel. Je me suis mise au service de la sagesse des ''grands mères'', j’ai massé leur ventre avec des macérats (lavande, absinthe, camomille, pâquerettes, pissenlits) que j’ai créé cet été (et dont je me demandais bien ce que j’allais faire, car j’en avais fait de grande quantité). Il y a eu donc des moments de massage à l’huile chaude de leur ventre, des moments de massage de leur tête, durant lesquels je leur partageais la sagesse des grands mères, des moments de silence, de fumigation, de voyage au son du tambour… Une expérience nouvelle, porteuse de sens, qui a fait danser mon âme. J’ai donc décider de consacrer une journée de mon agenda par mois pour 5 femmes qui souhaitent chacune venir vivre une heure de soin rituel de leur Ventre Sacré. Et pour terminer je souhaite vous partager, ces quelques mots issus de l’élan de mon coeur à dire “oui” à transmettre la sagesse ‘’des grands-mères’’ guérisseuses du ventre des Femmes Je suis libre comme le vent,Ma sagesse se rebelle au dedans,Elle éclot à la lune,Et éveille en chacune,La sagesse des Grands mères,Les oubliées de la Terre.Enfouie dans nos mémoires,Elles émergent du noir,Pour révéler leur lumière,Et éclairer nos hiers.​

La Table de Pierre

J’ai à coeur de vous partager cet article écrit il y a déjà plus d’un an. Car cet événement de vie a été et est encore une des transformations les plus puissantes qu’il m’ait été donnée de vivre. Cette noirceur profonde que j’ai visité a permis le véritable jaillissement de ma lumière, et m’offre aujourd’hui les ressources nécessaires à l’accomplissement dans la matière de l’accompagnement que je partage. 31 juillet 2019Il y a un an je vivais les moments les plus difficiles de ma vie au niveau émotionnel, les circonstances extérieures de ma vie ne permettaient à personne de voir à quel point je souffrais au-dedans.  J'avais absolument tout pour être en paix et heureuse, mais à cette époque depuis plusieurs mois j'étais en lien avec une personne qui a insidieusement révélé un profond chaos en moi. J'ai perdu toute forme de clarté, toute forme de raison, j'ai accepté des choses qui ne correspondaient pas à qui je suis, un voile d'illusion avait recouvert totalement ma vie.  Le paradoxe c'est que j'ai vécu à cette période les moments les plus intenses de mon existence, des connexions, des ouvertures de conscience, des phénomènes paranormaux, et surtout je pensais ressentir l'Amour, encore aujourd'hui je ne sais pas ce qu' est ce sentiment qui m'habite encore souvent, car l'amour n'entraîne pas la souffrance et l'errance, l'amour n'entraîne pas la destruction et l'humiliation.Durant toute cette expérience durant laquelle j'ai vécu des moments de grandes montées énergétiques, de réveil de mon énergie féminine, j'ai publié énormément de photos que cette personne faisait de moi, on m'y voyait belle et lumineuse, et je ne comprenais pas comment cette beauté et lumière pouvaient coexister avec une douleur dans ma chaire si intense, je pleurais chaque jour et chaque nuit, j'étais complètement dépendante d'une énergie que je pensais être saine et bonne pour moi (Hors soyons honnête je savais intellectuellement très bien que sain et dépendance, sont deux mots qui ne vont pas ensemble). Pourquoi je vous raconte tout ça, ici et aujourd'hui? Je souhaite témoigner des ravages que peuvent faire les gens qui consciemment ou inconsciemment se servent de personne pour nourrir leur propre névrose. Oh je sais dans le monde du développement personnel le cercle infernal du bourreau, victime, sauveur est souvent utilisé pour culpabiliser (ah non pardon expliquer à) la personne qui ose se plaindre de quelque chose qu'elle a vécue. Je prends la pleine responsabilité de ma souffrance, néanmoins dans le monde la matière, j'ai été utilisée par un autre humain et j'en ai été blessée à une profondeur jamais égalée dans mon existence.  Certes je remercie car j'ai grandi, et j'avais surement besoin à un certain niveau de vivre cette expérience pour me révéler à moi-même.  Mais sachez que même si on est intelligent, ancré, bien dans ses baskets, il est tout à fait possible de tomber dans les filets de personnes elles- même souffrantes, mais qui au lieu de se guérir se servent de la lumière d'autrui pour panser leurs plaies. ''On n'attrape pas des mouches avec du vinaigre '', j'aime beaucoup cette expression, car ce n'est pas l'ombre que j'ai rencontré, c'est une lumière déguisée et inerte, qui s'est nourrie de ma vie, et m'a laissé seule et désoeuvrée. Cela  m'a permis de révéler ma véritable force, mais j'aurais pu tout aussi bien sombrer. Aujourd'hui je ne suis pas guérie, les souvenirs me hantent encore souvent. Pourtant j'ai repris ma vie en main, je continue à réparer ce que j'ai abîmé, délaissé et heurté. Une dernière chose : sachez que dans le Bois le chasseur n'est pas toujours celui que l'on croit, il transforme parfois son fusil en fleurs, sa violence en silence, pour mieux se saisir de sa proie. Et la pauvre ne comprend pas que celui qu'elle pense la protéger, n'est là que pour la dévorer.... Alors elle doit se rappeler que femme qui court avec loups, doit prendre ses jambes à son cou, pour partir le plus loin possible de celui qui à petit feu l'observe se mourir…​

...
...

Infiniment Soi

+32 489 56 03 96​

Infiniment Soi

 

 

 

Accompagnement au déploiement de l’être